CONDITIONS D’UTILISATION ET DE POSE

Rappel - repris de notre site d’information et de proximité ARTS-ET-CHEMINEES.COM

Fonctionnement des foyers, inserts et poêles à bois

L’ensemble de ces appareils ne fonctionnent correctement qu’avec un combustible adéquat, bois sec de plus de quatre ans de séchage, bûches densifiées, briquettes de lignite ou dérivés.

Nota : Il faut cinq ans pour sécher une bûche de 10 cm à cœur et 10 ans pour une bûche de 20 cm.

Pose des appareils, foyers, inserts et poêles à bois

Les appareils doivent être posés par un professionnel et dans les règles de l’art, conformément aux DTU actuelles ou à la norme Européenne EN 13 229.

La pose est assurée (sur devis) par nos soins, dans un rayon de 80 km autour de SAINT-AMAND-LES-EAUX (59230). Au-delà de cette distance et concernant le bois, les granulés ou le gaz, les devis feront l’objet de déplacement et divers frais d’hébergement au tarif en vigueur pour déplacement du personnel en grandes distances.

Inserts et poêles à granulés

La garantie « constructeur » est de deux ans, comme les turbines et le matériel est électromécanique et électronique, il est susceptible de disfonctionnements, un entretien comme un suivi technique doit donc être mis en place.

En conséquence, nous vendons ce type de matériel dans un rayon de 80 km autour de SAINT-AMAND-LES-EAUX (59230) avec l’entretien assuré par nos soins.

Au-delà de cette distance, la vente ne se fera que sur une décharge du CLIENT, qui nous garantit que l’entretien s’effectuera par ses soins, sauf si la pose a été effectuée par nous-même en déplacement.

Foyers, inserts et poêles au gaz

Tous ces appareils doivent être posés par un technicien qualifié ou un plombier agréé, suivant le type de gaz utilisé avec assurance des arrivées d’air, ventilation basse et haute suivant le type d’appareil, cheminée ou étanche conformément aux DTU actuelles.

En conséquence, nous vendons et posons ce type de matériel par notre Référant QUALIGAZ dans un rayon de 80 km autour de SAINT-AMAND-LES-EAUX (59230), avec l’entretien assuré par nos soins.

Au-delà de cette distance, la vente ne se fera que sur une décharge du CLIENT, qui nous garantit que l’entretien s’effectuera par ses soins, sauf si la pose a été effectuée par nous-même en déplacement.

Rappel sur le prix de revient des différents appareils

Les appareils au bois restent les moins chères à l’usage, la flambée peut se faire avec des bois de récupération que vous aurez chez vous et si vous voulez chauffer d’une façon continue, il vous faudra passer par un roulement annuel pour toujours avoir un bois sec de plus de quatre ans.

Pour les appareils aux granulés comme au gaz, la source d’énergie est le granulé qu’il faut acheter, difficile de le faire soi-même, comme le gaz, le prix peut évoluer dans l’avenir. Le problème est la maintenance entre les deux sources d’énergies.

Si vous êtes à la campagne, il faut choisir le granulé.

Si vous êtes en ville et que vous pouvez avoir le gaz de ville, cela demande réflexion, pour le granulé vous avez automatiquement de la maintenance, granulés à approvisionner, nettoyage régulier de l’appareil, entretien annuel et une garantie constructeur de 2 ans, ceci a donc un coût indirect de maintenance que l’on doit prendre en compte.

Pour le gaz, le problème est différent, vous avez un entretien annuel et en dehors de cette contrainte, le chauffage est thermostatique et surtout esthétique, vision des flammes et suivant le type d’appareil. Il s’apparente à un chauffage principal. Ces appareils sont en croissance constante dans l’union européenne, les études de prix de revient faites, le gaz, semble un peu plus chère, de l’ordre d’un euro par thermie par rapport au granulé. Mais ne demande pas de manipulations, ni entretiens réguliers.